SITE OFFICIEL DE L'OFFICE DE TOURISME -Moret Seine & Loing



MENU



NEWSLETTER



Loading...
Chargement...


Dormelles

Dormelles

Surplombant la verdoyante vallée de l'Orvanne, les 11 hameaux qui composent la commune de Dormelles offrent des paysages enchanteurs, dont la beauté et la quiétude contrastent singulièrement avec les légendes guerrières qui hantent les lieux. En témoignent le récit de la sanglante bataille de succession entre les petits fils de Clotaire qui se serait achevée ici en 599, les vestiges du singulier petit fort de Challeau et les hauts faits de résistance du Maquis du Pimard pendant la Seconde Guerre mondiale. Deux itinéraires de randonnée intitulés «Basse vallée de l'Orvanne» et «Maquis de Roys» vous permettront de découvrir toutes les facettes de ce village, qui est l'un des plus beaux du bocage Gâtinais. Au fil de ces parcours, les fermes qui proposent des dégustations de produits du terroir, vous donneront l'occasion de faire une halte gourmande à la découverte du savoir-faire local.



 

Culture locale et patrimoine


- Église Saint-Martin XIIe- XIIIe et XVe
Classée monument historique en 1926, elle présente la particularité de posséder un clocher carré en pierre (clocher classé en 1931).

- Fort de Challeau
Forteresse du XIIIe siècle modifiée au XVIe siècle. Il a été inscrit monument historique par arrêté du 17 juin 1973.

- La ferme Saint-Gervais - XVIIe
Elle est construite à l'emplacement de l'ancien château de Dormelles. Inscrite MH en 1949. Le pigeonnier-porche date du XVIe siècle. Propriété privée.
Salle de réception et séminaire.
Tél. : 01 60 96 63 37
Site internet : http://fermesaintgervais.free.fr.

- Le menhir de la Pierre Plantée
A été classé par liste de 1900. Situé sur le plateau, il témoigne d'une première occupation à la Préhistoire. Route de Dormelles
Latitude : 48.309 /Longitude : 2.870

- Circuits de randonnée «En basse vallée de l'Orvanne» et «A travers le maquis de Roys»
Boucles de 16 et 12 km. Point de départ et parking conseillé : parking de la salle des fêtes, rue des Noyers

- Le menhir appelé « Pierre au Prince »
Situé sur le plateau, témoigne d'une première occupation à la Préhistoire.

- Apiculteur
Vente et dégustation de miel et de pain d'épices.
B. Perichon - 9 rue des Vignes Basses Tél. : 01.60.96.60.73

- Le Fournil du bois Piget : agriculture biologique, blé moulu à la meule de pierre.
Le pain est pétri et cuit directement à la ferme. Élevage de moutons de race île-de-France. Gilles et Sabrina Derosin,
19 Hameau du Bois Piget.
Tél. : 01.60.96.63.72
lefournilduboispiget@orange.fr
Ouvert le samedi de 10h à 13h


En 599, le village est le théâtre de la bataille de Dormelles, entre les enfants de Frédégonde et de Brunehaut, Clotaire II, roi de Soissons, Thierry, roi de Bourgogne et Théodebert, roi d'Austrasie.

La bataille se déroule entre Sens et Melun et se termine par la défaite de Clotaire II, qui se réfugie à Dormelles.
Les récits de l'événement relèvent souvent de la légende, et la seule source fiable est réduite à quelques lignes rédigées par Frédégaire, successeur de Grégoire de Tours :

« La cinquième année du règne de Thierry les rois Thierry et Théodebert levèrent une armée contre le roi Clotaire, et en étant venus aux mains sur les bords de l'Orvanne non loin de Dormelles, l'armée de Clotaire fut taillée en pièces ».

Dormelles

Eglise

Au Moyen Âge, deux seigneuries se partagent le territoire : celle de Dormelles, rattachée à l'église paroissiale, et celle de Challeau, d'une superficie de 150 hectares au XIIIe siècle, sur les communes actuelles de Dormelles et Villecerf. Cette dernière, desservie par la chapelle Sainte-Madeleine, se subdivise elle-même en deux autres seigneuries : celle de Beaumont-les-Challeau et celle du Fort.

L'ordre des templiers rachète plusieurs terres aux Montmorency à partir de décembre 1243. Ansel de Dormelles et son épouse Mathilde leur vendent seize arpents et demi de terre. Différents dons se succèdent ensuite, notamment de Raoul Le Maire et d'Adeline, son épouse.

Au XVe siècle, le village souffre beaucoup des guerres qui ravagent dans le pays. Les hospitaliers, qui succèdent aux templiers, reconstruisent les bâtiments ruinés par les attaques. Seule la chapelle des templiers est préservée et permet la pratique du culte.
Une importante manufacture de drap, créée par Antoine Lefèvre de Caumartin, compte jusqu'à 200 employés à la fin du XVIIe siècle, mais ferme au siècle suivant en raison du départ des ouvriers protestants qui ont refusé d'abjurer après la révocation de l'édit de Nantes.
L'industrie est néanmoins peu implantée dans cette région agricole. Par ordonnance du 30 août 1826, la commune de Dormelles est distraite du canton de Lorrez-le-Bocage pour être rattachée à celui de Moret-sur-Loing.

 

Population : 884 habitants

Superficie : 1302 hectares

Mairie :

Accueil ouvert :
Le mardi, le jeudi et le samedi de 9h00 à 12h00
14 rue de la Mairie
Téléphone: 01 60 96 65 01
Fax: 01 64 70 90 11
Courriel : 
mairie.dormelles@laposte.net

Visitez le site internet de Dormelles

Bibliothèque

14, rue de la Mairie
Tél. : 01 60 96 61 01
Courriel : mairie.dormelles@laposte.net

Ouverture :
Samedi de 10h à 12h

Où manger




Adresse:

1 rue de Villemaréchal 77130 DORMELLES



 Consulter la fiche

Où dormir




Adresse:

Rue des Moulins lieu dit "La Vallée"Dormelles



 Consulter la fiche